Les Rencontres du 9ème Art d’Aix-en-Provence 2018 : Une nouvelle formule

Par | le 1 février 2018 |

Le mot d’ordre de BD Aix 2018 est : sortir des sentiers battus !

Le festival des Rencontres du 9ème Art d’Aix-en-Provence prend un tournant et propose, pour ses 15 ans, un nouveau format de découverte des artistes invités. Pour l’occasion, l’événement s’éloigne du « traditionnel salon » pour devenir du 7 avril au 26 mai 2018, un double parcours d’expositions et de temps forts.

© Rencontres du 9ème Art

Des expos évènements.

Créations originales des artistes invités, les expositions du festival débordent le champ de la bande dessinée pour constituer un parcours graphique au cœur de la ville. Elles donnent lieu, sur place, à des rencontres privilégiées entre les artistes et le grand public.

#Original-Multiple, une exposition à graver dans la pierre. L’estampe : une autre forme d’édition ?
Un plateau d’artistes parmi les plus importants du monde du 9ème Art et de l’Art Contemporain est invité à penser son travail autour des différentes techniques de la gravure. Une démarche inédite qui oblige la trentaine de participants à s’adapter aux contraintes de la pierre à graver… Co-produite avec le label MEL PUBLISHER de la société MEL COMPAGNIE DES ARTS créée par Michel-Edouard Leclerc, l’exposition #Original-Multiple est une proposition unique du festival, fruit d’une réflexion amorcée il y a plus d’un an. Entrés en création depuis plusieurs mois, les artistes associés à l’aventure présentent, pour la première fois au grand public, le résultat de leur travail.

Black Medicine, Helge Reumann en volumes.
Après avoir marqué durablement les esprits avec Elvis Road, leporello en noir et blanc de 9m créé avec Xavier Robel, l’artiste suisse Helge Reumann ouvre son Black Medicine Book à Aix. Inspirée de ses travaux les plus récents, l’installation multi-formats donne naissance à un univers dense et énigmatique qui questionne la frontière entre Bande Dessinée et Art Contemporain… pour ne proposer rien de moins qu’une modélisation graphique du chaos.

© Atak/Rencontres du 9ème Art

Fan-Art, How to be a detective ? Atak rend hommage à Tintin & Dick Tracy.
Dessinateur berlinois, Atak se penche sur deux figures légendaires du 9ème Art et se propose d’imaginer, pour le festival, une confrontation artistique (et pacifique) entre nos deux héros. Son idée ? Montrer en quoi, par-delà leurs ressemblances, chacun est réprésentatif d’une certaine culture de la bande dessinée d’aventure. Une réappropriation qui devrait à coup sûr surprendre les bédéphiles…

Ramones par Éric Cartier.
Années 70. Le rock s’ennuie, mais quatre jeunes paumés vont lui donner un nouveau ton en surfant, malgré eux, sur les attentes d’une époque. Éric Cartier invite les Ramones à Aix et nous raconte en live leur histoire à travers le point de vue de DeeDee, le bassiste et parolier du groupe.

Nas par Ismaël Meziane.
Avec Nas, Ismaël Méziane – dont le trait rappelle celui de Julien Neel (Lou chez Glénat) – signe une série sensible et touchante, autour de l’apprentissage de la vie (et de la boxe) d’un petit garçon issu d’un quartier populaire. Le tome 1 a reçu le Prix des écoles au festival d’Angoulême.

Mais aussi :
Impossible par Dupuy-Berberian & Joseph Ghosn
L’excavation par Max Andersson
Woman With Weapon par Katia Fouquet
Atelier(s) par Yann Kebbi

Des temps forts pour tous.

Les temps forts du festival reposent sur des invitations lancées par les artistes associés à la programmation. Ils prennent la forme de productions communes, de jeu, d’ateliers croisés, de performances en direct ou de grands rendez-vous insolites. En attendant la programmation complète, en voici un petit aperçu !

Des cartes à collectionner dès le 22 avril : Imaginé par Jakob Hinrichs (Hans Fallada, vie et mort d’un buveur chez Denoël Graphic), ce jeu grandeur nature entre en résonance avec l’affiche et propose aux visiteurs de collectionner les trente-deux cartes spécialement dessinées pour l’occasion. Une chasse au trésor pour constituer un vrai jeu de société, doublée d’une exposition à ciel ouvert et d’une visite insolite de la ville.

© Jacob Hinrichs/Rencontres du 9ème Art

Une manif’ à dessiner – 1er mai 2018 : À l’occasion des cinquante ans de Mai 68, La Manif’ de la Pancarte Dessinée se propose d’offrir au public une autre forme de rendez-vous citoyen. Autour d’ateliers initiés par un collectif d’artistes invités (et d’un pique-nique participatif), la prise de parole de chacun se libère et devient – sur un pied d’égalité – dessinée… Qu’on se le dise, la beauté est dans la rue et la lutte continue !

Une fresque à colorier – 19 mai 2018 : cinq auteurs s’associent pour dessiner leur ville. Saïd Sassine (Wakfu chez Ankama), Julien Neel (Lou chez Glénat), Jean-Luc Deglin (Crapule chez Dupuis), Guillaume Bianco (Billy Brouillard chez Métamorphose) et Thomas Bianco (Jasmine chez Glénat) croquent, en un panorama de 12m de long, la cité aixoise. Ils proposent ensuite aux petits et aux grands de venir la compléter en direct.

Et un nouveau lieu sur Aix-en-Provence !

© Jean-Luc Deglin/Rencontres du 9ème Art

Le lieu 9 – Espace d’expositions et de créations – 2018
L’Office de Tourisme d’Aix-en-Provence et l’équipe des Rencontres du 9e Art préparent l’ouverture du Lieu 9, un espace d’exposition et de création ouvert au cœur d’Aix-en-Provence. Une nouvelle adresse, accessible à tous et dédiée aux échanges entre bande dessinée et arts associés. En guise de prologue, une exposition en collaboration avec le Muséum d’Histoire Naturelle d’Aix-en-Provence ouvre ses portes dès décembre 2017. Pour plus de détails sur le Lieu 9, cliquez ici.

Pour plus d’infos sur l’ensemble des manifestations, rendez-vous sur le site du festival.

[Communiqué]

Tags

Description de l'auteur

Rédacteur / Secrétaire / Community Manager

Pas de réponses à “Les Rencontres du 9ème Art d’Aix-en-Provence 2018 : Une nouvelle formule”

Répondre