Incadro encadre le petit monde de la bande dessinée

Par | le 21 octobre 2014 |

christophe_lafosse_banniereLors du dernier festival BD de Luisant au mois de juin, nous avons fait la connaissance d’un artiste qui met le 9ème art en avant à sa façon. Nous en avons d’ailleurs profité pour utiliser son exposition comme fond pour le tournage de l’une de nos émissions du Ribambulle Show. Mais revenons plutôt à l’essentiel. Qui est-il ? Que fait-il ? Nous vous disons tout.
Comme bon nombre de fans de BD (mais pas forcément tous fort heureusement), Christophe alias Incadro est tombé dedans quand il était petit en découvrant les classiques de l’époque tels que Tintin, Astérix, Lucky Luke ou bien encore Michel Vaillant. Les années ont passé mais cette passion pour la bande dessinée a perduré.
Christophe voulait apporter sa pierre à l’édifice et recherchait une manière originale de le faire. Bien que la photographie ne soit pas une grande passion pour lui, même s’il aime découvrir de beaux clichés, il voit en ce média l’idée qui pourrait bien l’embarquer dans cette drôle d’aventure. Incadro était né…

Le concept d’Incadro va bien au-delà de la photographie pure et simple d’un acteur du 9ème art. En effet, le but est de faire découvrir au plus grand nombre ces personnes que le public connaît un peu, beaucoup, pas du tout (ou plutôt pas encore) à travers un cliché où ils tiennent en main un cadre. L’artiste retravaille ensuite la photo en venant plaquer sur la base en couleurs le même cliché mais en noir et blanc, par le truchement des masques sous Photoshop et des à-plats de couleurs donne le rendu définitif où le modèle est mis en valeur.

Les auteurs sont bien évidemment mis en avant dans le projet d’Incadro mais si ce dernier rêve de mettre en lumière des auteurs tels que Régis Loisel, Jim, Maester, Juanjo Guarnido et bien d’autres encore, il souhaite aller plus loin en présentant d’autres acteurs travaillant de près ou de loin dans le milieu de la bande dessinée. A ce jour, Jérôme Jouvray, Erroc, un libraire spécialisé, un jeune fan de BD ainsi qu’une responsable de médiathèque ont été passés au crible par l’artiste qui ne s’autorise aucune limite et qui espère rencontrer dans le futur aussi bien un représentant, un éditeur, une secrétaire, un chef de fabrication en imprimerie qu’un collectionneur.

Le festival de Luisant était l’occasion de montrer pour la première fois son travail. Si aucune autre date n’est pour l’instant prévue, l’artiste est prêt à répondre à toutes les sollicitations du même genre.

Au final Christophe/Incadro nous apparaît comme une personne humble mais son projet n’en est pas moins ambitieux et de qualité, nous ne pouvons donc que vous conseiller de découvrir son travail via son site qui devrait s’enrichir de nouvelles présentations dans les mois à venir.

Rendez-vous désormais sur le site d’Incadro pour découvrir son travail.

Nicolas Vadeau

Tags

Description de l'auteur

Pas de réponses à “Incadro encadre le petit monde de la bande dessinée”

Répondre